Parmi les 7 pêchers capitaux dessinés par Marta DAHLIG j’avais envie de vous présenter  la colère, car c’est l’une de  mes illustrations préférées, certainement car c’est aussi  le sentiment sur lequel j’ai le moins de contrôle et avec lequel je lute au quotidien.

Je ne parle pas ici des petites frustrations de la vie mais bien de réelles crises de colère où je passe de l’agacement à la fureur. Je parlerai d’ailleurs ici de colère dite « hypertrophiée ». Une colère fulgurante toujours dans l’excès par rapport à la raison qui fait que ça éclate. Certainement dû à l’accumulation, d’un tas de petite choses frustrations et autres du quotidien, qui sont absorbés et réfrénés comme dans une éponge, jusqu’au moment où ça éclate. Chez moi je crois que s’en est pathologique car je n’arrive qu’à l’exprimer comme ça et c’est invariablement le même schéma dont j’aimerai pouvoir sortir, afin de garder mon calme dans les moments les plus critiques.

Enfin bref, je trouve que l’artiste à particulièrement fait ressortir le sentiment de puissance qui va de pair avec la colère, celui qui monte crescendo et qui enivre au point de voir rouge, qui peut se déchaîner à tout moment comme ces éclairs en arrière-plan ou le fouet qu’elle tient en main. Et pourtant, elle semble se tenir fière et droite et se maîtriser alors que tout autour c’est le chaos et que la colère monte inexorablement.

Elle m’inspire à la fois calme, contrôle de soi  envers elle-même ; ce à quoi je souhaite tendre. Et suffisance envers le reste. Enfin, c’est une vision très personnelle, très ressentie. Et vous qu’est-ce que ça vous inspire ?